jeudi 14 juillet 2016

BIENVENUE...
 http://skhole.fr/questions-ouvertes-pour-l-ecole-du-xxie-siecle-l-ecole-peut-elle-etre-juste

... au COURS PRÉPARATOIRE

14, rue Marceau

Madame Françoise MAILLOT, Directrice
Tel. : 04 70 03 12 93
ecole.neris-bains.03@ac-clermont.fr


 

samedi 2 juillet 2016

In memoriam Nathalie WANDRESS (1969-2016)

http://www.dansnoscoeurs.fr/nathalie-wandress/1801769/avis

L'orante est seule dans la salle basse très peu claire,
Sa robe a la couleur de l'attente des morts.
Et c'est le bleu le plus éteint qui soit au monde. Écaillé, découvrant l'ocre des pierres nues.
L'enfance est seule, et ceux qui viennent sont obscurs,
Ils se penchent avec des lampes sur son corps.
Oh, dors-tu ?
Ta présence inapaisable brûle
Comme une âme, en ces mots que je t'apporte encor.

Tu es seule, tu as vieilli dans cette chambre.
Tu vaques aux travaux du temps et de la mort.
Vois pourtant, il suffît qu'une voix basse tremble
Pour que l'aube ruisselle aux vitres reparues.


Yves BONNEFOY, poète
(1923-2016) 

mercredi 22 juin 2016

SPECTACLE AU THÉÂTRE, vendredi 24 juin 2016

Chers parents,

En raison du nombre limité de places au théâtre, notre gala de fin d'année se déroule toujours en deux temps : les petites classes se produisent en premier ; dans la seconde partie du spectacle interviennent les divisions des grands.

L'entrée (et la sortie) sont libres mais traditionnellement les parents/grands-parents/... peuvent verser leur obole, au profit de notre coopérative scolaire et en échange du programme personnalisé de la soirée.

Renseignement pris, pour le temps qui nous concerne, je donne rendez-vous à mes élèves, vers 18h15 au pied de l'escalier, côté entrée des artistes (à droite du théâtre). Le spectacle lui-même commencera à 18h30 (avec notre classe). Un chant commun aux 3 petites classes fermera la première partie du gala.

Je ne donne aucune consigne vestimentaire ; chacun s'habille à sa convenance (sachez toutefois qu'il fait en général très chaud à l'intérieur du théâtre et qu'il est aisé d'y égarer gilets et autres blousons, vestes, foulards, etc).

Habituellement, les enfants demeurent en coulisses pendant le temps du spectacle (ce qui, hélas, ne leur permet guère d'assister dans de bonnes conditions à la prestation de leurs camarades ) ; mais nous n'avons pas trouvé le moyen de faire autrement...

À l'issue de cette première partie du gala, l'Amicale des P'tits Nérisiens offre un raffraîchissement aux élèves, contre un bon individuel que je distribuerai à ce moment-là (certaines maîtresses ont déjà distribué ce bon à leurs élèves).
Les parents récupéreront ensuite leur(s) enfant(s).

N'hésitez pas à poser des questions si je n'ai pas été suffisamment clair.

Bonne fin de journée
JP P

dimanche 19 juin 2016

Réussite scolaire : le prof d’abord

« Lorsque l’enfant paraît, le cercle de famille applaudit à grands cris » et l’enfant, « sans le comprendre encore », regarde le monde, « laissant errer sa vue étonnée et ravie. » Personne mieux que Victor Hugo ne pouvait trouver les mots parfaits pour décrire la joie des nouveaux parents, et l’immensité du monde qui s’offre à la vue et à la compréhension future du tout jeune enfant. Avant que les merveilleux projets formés par les parents pour leur progéniture ne se réalisent, avant que la formule de Kipling « Tu seras un homme, mon fils » n’approche la réalité, beaucoup de « Si » auront laissé leur empreinte dans l’existence des parents et des enfants. Parmi eux, celui de l’instruction scolaire, symbole de la préparation de l’avenir et de l’acquisition de l’autonomie de faire et de penser. 

Au-delà des familles, la préparation de l’avenir à travers l’enseignement est également un sujet d’importance pour les pays, ce qui les amène à y consacrer de lourds budgets. En France, l’éducation est nationale et représente aujourd’hui le premier poste de dépense de l’Etat. Dans le budget voté pour 2016, 66 milliards d’euros sont consacrés à l’Education nationale et 23 milliards d’euros à l’enseignement supérieur et la recherche, soit 24 % des 375 milliards d’euros que l’Etat dépensera au total cette année.

Personne ne remet en doute l’impérieuse nécessité de préparer nos enfants à leur vie d’adulte tant sur le plan personnel que professionnel et culturel. Il y a par contre débat sur la façon d’y parvenir au mieux. Les enquêtes sur le niveau des élèves dont on dispose au niveau international, PISA par exemple, attestent avec une belle régularité d’un déclassement français, aussi bien en mathématiques qu’en sciences et en compréhension de l’écrit. Aussi, avec la même régularité, chaque nouveau gouvernement nomme un nouveau ministre de l’Education nationale qui y va de sa nouvelle réforme sur le contenu des programmes, les découpages entre les cycles d’apprentissage, les filières d’orientation et les recrutements de professeurs. De réforme en réforme, le problème reste entier.
Alors que la ministre actuelle, Najat Vallaud Belkacem, n’est pas en reste de bouleversement des rythmes scolaires, de cure d’amaigrissement des programmes, de recommandations pour des notations « non traumatisantes », de recrutement massif de professeurs et de mesures plus clientélistes à vocation électorale comme l’enseignement de l’arabe dès le CP, il me semble intéressant de se pencher sans préjugé sur les méthodes qui marchent, et à quel coût pour les parents ou la collectivité.

Dans son numéro du 11 au 17 juin 2016, l’hebdomadaire britannique The Economist a fait une revue de plusieurs études très approfondies ayant porté sur de nombreux pays et des milliers d’élèves et professeurs. Il en ressort dans l’ensemble que « ce qui marche », loin de correspondre aux demandes récurrentes des parents et à certaines revendications classiques des syndicats d’enseignants, repose essentiellement sur la haute capacité à enseigner des professeurs, et donc forcément sur leur formation spécifique d’enseignant.
Edu Ce qui marche, a quel prix
Le graphique ci-contre (cliquer pour agrandir), extrait de l’article de The Economist, liste différentes mesures plus ou moins classique des politiques éducatives, et donne en bleu leur niveau d’efficacité au regard des performances scolaires, et en orange leur niveau de coût (plus il y a de dollars plus c’est coûteux).

Il en ressort que les mesures que les parents adorent, telles que classes à effectif réduit (très chères car il faut recruter beaucoup de professeurs), port d’un uniforme, ou classes de niveau n’ont pas ou peu d’impact sur ce que les élèves apprennent. La vraie différence va se faire sur l’expertise enseignante du professeur. Dans l’étude complète réalisée à l’université de Melbourne (Australie), il apparaît que les 20 meilleures façons d’améliorer l’apprentissage scolaire se passent en classe et dépendent entièrement de ce que le professeur fait ou ne fait pas.

Dans une autre étude menée à l’université de Stanford (Californie, USA), les chercheurs ont évalué que pendant une année scolaire, les élèves qui avaient bénéficié de l’enseignement d’un professeur faisant partie du dernier décile en terme d’aptitude à enseigner (90 à 100 %, c’est à dire les « meilleurs » professeurs) avaient appris la valeur des enseignements d’une année et demi. A l’autre bout de l’échelle, les élèves encadrés par des professeurs du premier décile (0 à 10 %) n’avaient appris que la valeur d’un demi programme. Les auteurs concluent leur étude en disant qu’aucun autre critère que celui de la compétence des enseignants n’a de près ou de loin un impact aussi important sur les résultats scolaires.

Ils soulignent également que dans la mesure où les familles aisées ont les moyens de compenser les manques d’un mauvais professeur, le fait de bénéficier en classe, notamment dans le primaire, de l’enseignement d’un bon professeur aura une influence considérable sur les résultats des enfants des familles les plus pauvres, et constitue de fait la meilleure façon d’éliminer le facteur « pauvreté » de l’équation scolaire. Sur ce point spécifique, une étude de l’université de Harvard (Boston, USA) indique que si les enfants américains noirs recevaient l’enseignement des professeurs classés dans le top 25 % en terme d’expertise enseignante, l’écart de résultats observé entre les blancs et les noirs pourrait être comblé en huit ans.

Un professeur très doué pour enseigner est donc la clef première de la réussite scolaire. Comment trouver de tels enseignants ? C’est toute la question, et elle débouche sur celle de la formation des professeurs. On a tendance à penser que telle personne « est faite » pour enseigner et que telle autre n’a pas du tout le caractère pour cela. Le « bon prof » serait en quelque sorte porteur d’un gène spécifique. Le travail des chefs d’établissement consisterait donc à rechercher ces personnes, en leur proposant éventuellement de meilleurs salaires, et à se débarrasser des autres, jugées moins performantes. Mais là encore, on voit bien que le choix des critères sera déterminant. En réalité, la capacité enseignante résulte moins d’un talent inné que d’une formation spécifique adaptée qui ne peut faire l’impasse de la salle de cours.

Tout se passe entre les élèves et le professeur. Les techniques très courues actuellement, qui consistent souvent à complimenter les élèves sans raison, à les laisser découvrir des notions complexes « par eux-mêmes », à les encourager dans leur propre style d’apprentissage, ne fonctionnent pas. L’enseignant doit transmettre du savoir et de la réflexion critique à ses élèves et il doit en permanence leur poser des questions qui les obligera à réfléchir à ce qu’ils sont en train d’apprendre. Selon une enquête de l’université UCLA (Californie, USA), les professeurs américains posent surtout des questions à base de « qu’est-ce qui ? » ou « qu’est-ce que ? » qui ne demandent qu’une mémorisation du cours, tandis que les professeurs japonais interrogent plus à partir de « comment ? » ou « pourquoi ? » afin de s’assurer que les élèves comprennent ce qu’ils apprennent.
Ce genre de compétence professorale n’a aucune chance de s’acquérir dans les cours de sciences de l’éducation, où l’on discute savamment des avantages et des inconvénients des pédagogies de l’auto-structuration vs l’hétéro-structuration, où l’on parle éco-pédagogie, conscientisation des élèves, progression spiralaire et référentiel bondissant, sans aucun effet notable sur les performances scolaires. Quant aux performances des enseignants n’en parlons surtout pas, c’est tabou.

Alors que dans d’autres professions, un nouveau venu encore tout frais de ses études se verra d’abord confier des tâches simples qui se complexifieront progressivement, on attend d’un professeur qu’il soit au meilleur niveau dès son premier jour d’enseignement. De ce fait, la seule formation véritablement efficace se passe dans la salle de classe et doit correspondre aux méthodes « qui marchent ». Tout comme les étudiants en médecine passent par la phase « internat » avant d’être des médecins à part entière, les futurs professeurs doivent avoir la possibilité d’être confrontés aux élèves et de développer leurs techniques enseignantes avant de prendre la charge effective de leur première classe.

Le métier d’enseignant possède par ailleurs deux particularités qui compliquent les possibilités d’en améliorer la formation. Ce métier se pratique « porte close », caractéristique à laquelle les syndicats d’enseignants tiennent beaucoup. C’est une erreur au regard des possibilités d’amélioration des capacités enseignantes. La confrontation  pratique avec d’autres professeurs, un regard extérieur, ainsi que l’évaluation rétrospective de la façon dont un cours s’est déroulé sont des éléments extrêmement utiles pour progresser et devenir un professeur encore meilleur.

De plus, c’est une profession dans laquelle l’espoir d’accéder à un niveau supérieur, et donc à un meilleur salaire, se fait non pas dans l’approfondissement de ses talents de professeur, mais en quittant la salle de classe, en s’éloignant complètement des élèves, pour prendre en charge des responsabilités administratives telles que préfet de niveau ou chef d’établissement. Un profond changement de mentalité concernant les rémunérations serait le bienvenu pour redonner à l’enseignement toutes ses lettres de noblesse.

Les ministres de l’éducation, les parents d’élèves et les syndicats d’enseignants, trop préoccupés de procéder à des réformes « qui se voient » ou trop facilement séduits par la pédagogie théorique actuelle qui prône de mettre l’élève au centre de son apprentissage, ont tendance à privilégier des changements structurels coûteux associés à des méthode enseignantes inefficaces. 

Le retour à la salle de classe, l’importance de toujours stimuler les élèves et les interroger sur ce qu’ils sont en train d’apprendre, ainsi que la formation des maîtres en ce sens, est une méthode peu coûteuse par rapport aux dépenses d’éducation actuelles. Là où elle est appliquée (en Asie, par exemple) ses bénéfices sur l’instruction des élèves sont particulièrement significatifs.

mardi 14 juin 2016

André Warusfel (1936 - 2016)


André Warusfel est décédé le 6 juin dernier.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Warusfel

Les nombres et leurs mystères

vendredi 10 juin 2016

SORTIE SCOLAIRE

Nous sommes allés au Domaine de la Ganne, à Prémilhat
 http://www.domainedelaganne.fr/

Nous avons été reçus par Guillaume (gérant de l'exploitation agricole),
Sandy et Julien.

Voici, à peu près dans l'ordre chronologique (cf. photos envoyées aux familles) :

- les consignes, ce que l'on peut faire, ce qu'il ne faut surtout pas faire

- le nourrissage des chèvres, poules, lapin, pigeons, canards, paons,
pintades, ...

- la maison des cochons d'Inde

- la visite des toilettes sèches dans la petite maison en paille

- préparation de la soupe pour la truie puis distribution

- rencontre avec le troupeau de vaches (et taureau) Highland

- pique nique (en salle, par chance c'est le seul moment où il a plu)

- jeux, repos sous le kiosque

- retour en salle : court film didactique "Barbapapa" sur la laine.
Nettoyage d'un échantillon. Démonstration de tissage d'une écharpe sur
le métier à tisser de la grange.

- les tracteurs

- Visite à la pâture pour ramener ânesse et poney sous le hangar,
rencontre d'un taurillon (Coco) pas du tout farouche, pansage de
Capucine (ânesse de 30 ans) et Nono (poney), promenade à la longe.

- L'orage, course sous les grosses gouttes de pluie, retraite sous le hangar

- retour en autocar


Ce fut une belle journée :-)

POUR S'INITIER A LA GRAMMAIRE AU CP/CE1

Le dernier né à la Librairie des écoles... par Elisabeth SPIERING et Camille CHAUCHAT

La grammaire est l'ensemble des règles à connaître pour bien parler et écrire la langue française. Comprendre la grammaire, c'est être certain de saisir le sens des textes et de ne plus jamais faire de fautes d'orthographe. Pour cela, c'est simple : il faut connaître la nature des mots et la fonction qu'ils occupent dans la phrase. Cette méthode par représentation des mots selon leur nature, est dérivée d'une idée de MM. Nouri (instituteur) et Bonnard (agrégé de grammaire).



mardi 31 mai 2016

PISCINE

Chers parents,
une nouvelle fois, notre séance de natation à la piscine est annulée à cause d'une température trop basse.
Nous en sommes désolés pour vos enfants. Souhaitons que le temps soit plus clément en juin.

Cordialement
JPP 

mercredi 25 mai 2016

Spectacle SICTOM

Le SICTOM propose un spectacle pour les enfants des écoles.
La guerre du tri n'aura pas lieu"

présenté par la troupe du Petit Théâtre Vert
Vendredi 27 mai 2016 à 14 heures  
au théâtre de Néris-les-Bains

Nous serons au théâtre pour 13h50. Fin du spectacle prévue pour 15h30.

mardi 24 mai 2016

PHOTOGRAPHIE

Chers parents

Les photos de classe (L'Atelier Photo - Gérard Peltriaux) sont exposées à l'école, sur les vitres de la coursive.
La vente de ces photographies, au profit de notre coopérative scolaire, s'effectue grâce à un bulletin de commande placé à l'entrée de chaque classe.


Vous avez jusqu'au 31 mai 2016 pour commander.

COMMANDE DES CLICH
ÉS

Le paiement s'effectue exclusivement par chèque et à la commande
à l'ordre de "Coopérative scolaire école des Arènes".
Au dos du chèque vous inscrivez  :
"CCP : n° 465 68 Z Clermont-Fd"

Plusieurs possibilités de commande s'offrent aux familles, selon :
A. le type de clichés :
1) photos de groupe (la classe entière, au format 18 x 24)

2) photographie individuelle
(votre enfant tout seul, au format 13 x 18 ou au format 18 x 24)

3) photographie de la fratrie (vos enfants assemblés, au format 13 x 18 ou au format 18 x 24).

ATTENTION ce cliché "fratrie" fait l'objet d'un bulletin de commande spécial.

Voir Madame Maillot.

B. Le conditionnement (voir les bulletins de commande)
1) à l'unité
2) en triptyque (voir l'exemple affiché sur la coursive)


Merci de votre confiance.
Les enseignants et l'Amicale des P'tits Nérisiens

vendredi 13 mai 2016

Message du personnel de la piscine

Il n'y aura pas de piscine mardi 17 mai 2016

lundi 9 mai 2016

PHOTOGRAPHIES DE CLASSE



vendredi 29 avril 2016

SEMAINE 27/36 : vendredi 29 avril 2016 (à compléter)

ÉCRITURE-LECTURE CUISSART :
Pour le procédé, se reporter à http://cuissart2.blogspot.fr
ÉCRITURE :


GÉOMÉTRIE :


GÉOGRAPHIE :


MESURES :


COPIE/DICTÉE :


ANGLAIS : associé à Gogo's adventures with english


HISTOIRE DE FRANCE :


NUMÉRATION :


CHANT : avec Nicolas Barbier, en 1/2 classe.

 — LECTURE DELILE :

cf. vidéos découverte du livre >>>

cf. Quelques considérations sur la lecture avec Delile >>>

Voir également le site Hatier Pas à Pas >>>


ARITHMÉTIQUE :

- Table intuitive d'addition
- Table intuitive de multiplication
- Table du nombre de fois


CAHIER DE CLASSE :


—  FREDI, SUZETTE et le CANARD BOITEUX :

+ Jeux de lecture

ANALYSE :

RÉCITATION :



VOCABULAIRE :


LECON DE CHOSES :


CONJUGAISON :


DESSIN :



____________________________________________
TRAVAIL EN FAMILLE

Pour lundi 2 mai 2016

CUISSART : étape 65 n° 1

DELILE : page en cours

RECITATION : La guenon, le singe et la noix


DICTEE : Stanislas sera studieux.

mardi 8 mars 2016

lundi 7 mars 2016

SSEMAINE 22/36 : lundi 7 mars 2016

ÉCRITURE-LECTURE CUISSART : révision étape 51. Découverte étape 52 n°1 "br de arBRE".
Pour le procédé, se reporter à http://cuissart2.blogspot.fr

Dès demain les élèves les plus soigneux pourront écrire au stylo à bille. Dans quelques jours nous pourrons nous initier à l'écriture à la plume dont le maître explique rapidement les principes.
 
 ÉCRITURE : sur le cahier de classe, lettre majuscule N (une ligne), n (1 ligne), Nathaël (1 ligne).

COPIE/DICTÉE : L'âne de Rémi (4) - suite. 

hiiiiiiiiii, une vipère... timoré, rémi fuit sur le bitume, le pas rapide. le vélo restera sur le bord de la mare. Au tableau les points sont repassés en rouge afin de faire bien identifier les phrases.
+ dictée sur le cahier de classe : "rémi a réparé une parure."


ANGLAIS : associé à Gogo's adventures with english (jusqu'à 1:18:20). Révision de la fiche "in the street" (12 mots de vocabulaire).


HISTOIRE DE FRANCE : page 9, La fin des rois mérovingiens. Charles Martel et la bataille de Poitiers (nous cherchons sur notre carte murale). Le fils de Charles Martel, Pépin le Bref. Sa femme, Berthe au Grand Pied, mère de leur fils Carolus (Charles).



NUMÉRATION : nous regardons une petite vidéo "Construire la dizaine". Il est bon pour l'élève de confronter ce qu'il sait à une explication donnée par une autre personne que le maître.

+ nous revoyons notre table de x5

 — LECTURE DELILE : lecture individuelle, à voix haute (1/2 classe)

cf. vidéos découverte du livre >>>
cf. Quelques considérations sur la lecture avec Delile >>>
Voir également le site Hatier Pas à Pas >>>


ARITHMÉTIQUE : page 40, soustractions dont le reste est inférieur à 10. Deux premières colonnes d'exercice. Les élèves réalisent seul ce travail. Le maître aide les plus faibles et montre comment compter très facilement à l'aide du double décimètre. 

Ex. : 12 - 4 = ? il suffit de reculer de 4 unités à partir de 12. 
11 - ... = 7. partant de 11 on recule jusqu'à 7 puis on compte le nombre de pas.
... - 5 = 8. S'il a fallu enlever 5 pour trouver 8, il suffit d'ajouter 5 à 8 pour reconstituer le total.

L'ensemble de ces problèmes peut être avantageusement illustré par la petite histoire : Riri et Fifi sont dans un bateau. Fifi tombe à l'eau, que reste-t-il ?

- Table intuitive d'addition
- Table intuitive de multiplication
- Table du nombre de fois


CAHIER DE CLASSE :



RÉCITATION : révision de notre poésie Les Elfes

Nous en écoutons une adaptation chantée.


VOCABULAIRE : Hermès épisodes 82 et 83

+ un peu d'étymologie (à partir de la leçon d'histoire de France - Charles Martel). Sans insister.
autrefois un martel, aujourd'hui un marteau. Mais nous conservons marteler
autrefois un mantel, aujourd'hui un manteau. Mais nous conservons mantelet
autrefois un morcel, aujourd'hui un morceau. Mais nous conservons morceler
autrefois un castel, aujourd'hui un château. Mais nous conservons Castelet   


CONJUGAISON : nous révisons oralement notre passé simple


DESSIN : une frise libre. + l'arc de Cupidon 

(...en rapport avec notre épisode d'Hermès...)


____________________________________________
TRAVAIL EN FAMILLE
 15 minutes maximum


Pour  mardi 8 mars 2016

CUISSART : étape 52 n° 1

DELILE : page en cours

R
ÉCITATION : les Elfes


DICTÉE : "le bûcheron coupe l'arbre."

CONFÉRENCE AU LEM





PERTURBATIONS TRAFIC ROUTIER

Bonjour à tous,

Comme vous le savez, demain mardi 8 mars 2016 après-midi, la course cycliste Paris-Nice traverse notre département et en particulier le secteur Chamblet, Néris-les-Bains, Durdat-Larequille et Commentry.

Les perturbations sur le trafic routier seront majeures puisque stationnement et circulation sont interdits sur l’itinéraire de l’épreuve 1h à 2h avant le passage des coureurs en  fonction des directives de la gendarmerie.


Il est très difficile de trouver des informations pertinentes. Je sais que certains parents ont décidé de garder leur(s) enfant(s) l'après-midi. Quant aux présents, je ferai en sorte de les "libérer" au plus vite, c'est à dire
au portail à 15h45 précises (pas de soutien le mardi pour ma classe).

Actuellement je n'ai aucune information sur le fonctionnement des activités périscolaires


JPP 

Panem et circenses >>>

jeudi 3 mars 2016

SEMAINE 21/36 : jeudi 3 mars 2016

ÉCRITURE-LECTURE CUISSART : découverte étape 51
Pour le procédé, se reporter à http://cuissart2.blogspot.fr
ÉCRITURE : majuscule du A (1 ligne), minuscule a (1 ligne), Anne (1 ligne).



GÉOMÉTRIE : un exercice de la page 14
+ représentation graphique des tables de multiplication X2 et X5

Voir la vidéo de Mickaël Launay >>>




 









COPIE/DICTÉEravi, rémi cajole l'âne, lui donne une carotte dure. Rassuré, il repartira dormir.

ANGLAIS : associé à Gogo's adventures with english




NUMÉRATION :


CHANT : avec Nicolas Barbier, en 1/2 classe.
 

LECTURE DELILE : lecture individuelle, toute la classe.

cf. vidéos découverte du livre >>>
cf. Quelques considérations sur la lecture avec Delile >>>
Voir également le site Hatier Pas à Pas >>>


ARITHMÉTIQUE :

- Table intuitive d'addition
- Table intuitive de multiplication
- Table du nombre de fois


CAHIER DE CLASSE :




ANALYSE : un extrait de notre copie. " ravi, rémi cajole l'âne."

RÉCITATION : découverte d'une nouvelle poésie Les Elfes

LES ELFES

Couronnés de thym et de marjolaine,
Les elfes joyeux dansent sur la plaine.

Du sentier des bois aux daims familier,
Sur un noir cheval, sort un chevalier.
Son éperon d'or brille en la nuit brune ;
Et, quand il traverse un rayon de lune,
On voit resplendir, d'un reflet changeant,
Sur sa chevelure son casque d'argent.

Couronnés de thym et de marjolaine,
Les elfes joyeux dansent sur la plaine.

LECONTE DE LISLE
Poèmes Barbare


VOCABULAIRE : un épisode d'Hermès


LECON DE CHOSES :


CONJUGAISON :


DESSIN : illustration de la nouvelle poésie puis une frise





____________________________________________
TRAVAIL EN FAMILLE
 15 minutes maximum

mercredi 2 mars 2016

perturbation de la circulation

lu sur http://www.ot-neris-les-bains.fr/actualite/neris-les-bains-etape-course-paris-nice/

La deuxième étape de la course cycliste « PARIS NICE » passera sur le territoire de la commune de Néris-les-Bains la mardi 8 mars 2016.

parcours-paris-nice-2016

Etape en ligne de 213,5kms au départ de Contres (36) avec arrivée à Commentry aux alentours de 17h tout en effectuant 2 passages à Néris-les-Bains.
Les coureurs en emprunteront la RD 155 en provenance de Chamblet, Rue Davy, rue Rieckotter, place de la république, rue du commandant Goëtshy, RD998, passage en ville de Commentry, D69 vers Durdat Larequille, RD2144 en direction de Néris-les-Bains, route de Clermont et de nouveau RD998.

Le stationnement et la circulation seront interdits sur l’itinéraire de l’épreuve 1h à 2h avant le passage des coureurs en  fonction des directives de la gendarmerie.

Pour le bon déroulement de l’épreuve, et dans un souci de sécurité, il est demandé à tous les riverains de l’itinéraire de la course de bien vouloir prendre toutes précautions utiles vis à vis des enfants et des animaux domestiques.

Site officiel de la course

SEMAINE 21/36 : mercredi 2 mars 2016

ÉCRITURE-LECTURE CUISSART :  étape 50 révision page entière
Pour le procédé, se reporter à http://cuissart2.blogspot.fr



ÉCRITURE : une ligne de J et une ligne de j.


GÉOMÉTRIE : page 14 n° 2


— COPIE/DICTÉE : "coco ne va pas mal. Il relève même la tête."
Préparation de la dictée de demain : "Jacques a une lanterne magique."

— ANGLAIS : In the street (révision)

NUMÉRATION : les dizaines : dix vingt trente quarante cinquante soixante
 

 LECTURE DELILE :
Voir également le site Hatier Pas à Pas >>>



CAHIER DE CLASSE :
— VOCABULAIRE :
nous révisons : déca=10 ; hecto = 100 ; kilo = 1 000
qu'es-ce que deux kilomètres ? - c'est 2 mille mètres
qu'est ce que trois décagrammes ? - c'est 3 diz. de grammes
qu'est ce que cinq hectolitres ? - c'est 5 cents litres

LOGO : pour un kilogone (kilo = 1 000)
Cette fois trop c'est trop (mille petits segments...) et la tortue déclare forfait. Nous d'obtiendrons rien d'elle aujourd'hui.Néanmoins nous pouvons conjecturer que, chaque segment pouvant se réduire à un point, le dessin serait un cercle, au moins d'apparence.

— CONJUGAISON : verbe COUPER au passé simple

DESSIN : une frise


____________________________________________
TRAVAIL EN FAMILLE
 15 minutes maximum

Pour  jeudi 3 mars 2016

CUISSART : étape 50

DELILE : page en cours

DICTEE : Jacques a une lanterne magique.